Adhésion
Devenez web rédacteur
Connexion:

Politique
Sport
Economie
Social
Art
Manifestations
Environnement
Conseils
Agriculture
Quartiers
Faits
Education
Urbanisme
Sante
Transport
Logement
International
Dossiers
Humour
Musiques
Europe
Médias
Histoire
Religions

​​Mille arguments contre la laïcité, en voici un :

-Politique

7/04/2017-

rédigé par Sylvain


Mais il me faut d'abord passer sur l'argument de l'impossibilité de pouvoir objectivement savoir ce qui relève d'une croyance ou non et m'en tenir aux religions et croyances officiellement (et bêtement) désignées en tant que telles par la société. Cet argument — contre la laïcité — étant écarté, on arrive sur un os dont personne ne parle que je vais détailler ci-après.
Ce que je vais dire relève d'une évidence, mais dans un monde à l'envers, ce qui est évident ne l'est jamais.
Je vais prendre en premier exemple une des religions les plus attaquées de nos jours.

Ça tient finalement en peu de mot : si vous êtes POUR l'islam et les musulmans, soit que vous êtes musulmans ou soit que vous êtes sympathisants et que vous souhaitez vous exprimer publiquement en faveur de cette religion, ou même simplement de façon amicale et pour transmettre de la connaissance, on va vous objecter le principe de laïcité, en vous disant que tout ce qui vous anime n'a de place qu'en privé, et non en public.
Mais en revanche, si vous êtes CONTRE l'islam et les musulmans, et que vous souhaitez vous exprimer dans ce sens, le principe de la laïcité ne vous sera pas opposé, ou, disons, infiniment moins. Ben oui, car chier sur une religion fait de vous un potentiel athée revendiqué, ce qui est l'attendu du système (car c'est la meilleure façon d'être ensuite parfaitement disponible pour toutes les croyances et Dieux liés au capitalisme — que ce dernier s'échine à ne pas vous présenter en tant que tels)

Voilà donc une conséquence de la Laïcité dont personne ne parle : ce qui restera en public comme discours sur la religion ne sera plus que des discours de haine à l'endroit de chaque religion. Des anti-chrétiens pourront s'en donner à cœur joie, pendant que plus aucun chrétien ne pourra dire son amour pour telle ou telle partie du nouveau testament. Discourir avec amour sur le texte des béatitudes du Christ: c'est pas du tout laïc mais alors pas du tout ! mais chier sur les chrétiens et sur cette religion : c'est assez laïc ! Ça rentre facilement dans le cadre de la laïcité. Et ceci est valable pour toutes les religions : leur chier dessus sera toujours infiniment plus laïc que les promouvoir ou même simplement en parler amicalement. Ainsi : la laïcité ne peut que faire grandir la haine entre les religieux et in fine entre les gens (car contrairement à ce que dit Mélenchon : 100% de la population est religieuse, qu'elle le sache ou non). Avec la laïcité, toutes les expressions d'amour issues de croyances et religions disparaissent du champ du visible pour devenir invisibles, tandis que toutes les expressions de haines et de rejets provoqués par les religions deviennent, elles, visibles et peuvent se répandre. Mais à part ça, on ose vous dire que la laïcité est au service de la paix entre les religions et de la tolérance des croyances de chacun...
Avec la laïcité, c'est la ferveur d'amour qui est évincée en permanence au profit de la ferveur de haine. Le POUR est assassiné au profit du CONTRE. Personne ne pense à opposer la laïcité à quelqu'un qui chie sur les musulmans en public. Non, parce que cette personne apparaît comme non-religieuse. On critiquera peut-être (un peu) cette personne, mais pratiquement jamais on va lui opposer la laïcité ! Par contre, on oppose la laïcité à celui qui aime l'islam et qui veut le dire (idem pour les autres religions).

Bon, et puis je termine sur l'argument sur lequel je suis passé au début : on oppose bien-sûr jamais la laïcité aux apologues et dévots de toutes sortes des croyances et des religions du Capital et de l'État...

Donc, Laïcité = diffusion permanente de l'intolérance et de la haine à l'égard de la religion des autres — l'amour, lui, est renvoyé à l'espace privé (donc rendu invisible) — et diffusion permanente du culte des religions du Capital et de l'État (Mammon — l'argent — en tête).

rédigé par Sylvain

Commentaire :