Notre histoire

En 2010 sur l'idée d'un citoyen, la Tvnet a su, autour d'un noyau de membre fondateur (5 personnes ) devenir un collectif qui s’est structuré en association loi 1901 (juin 2010). Aujourd’hui c'est plus de 100 citoyens qui sont adhérents de l'association et un comité de rédaction réunissant 3 personnes “permanentes“ ainsi qu'une dizaine de citoyens collaborateurs occasionnels sur l'année qui animent notre média. Diffusant une information politique, économique, sociale, culturelle, artistique et environnementale, sur un territoire de prés de 200.000 habitants, (Aix les Bains-Chambéry-Montmélian) c'est par le biais d'article, de reportage, de documentaire, de photos, qui sont réalisés par et avec des citoyens volontaires et engagés, que nous pouvons éventuellement accompagnés dans la maîtrise d'un savoir faire journalistique. Notre particularité est que nous sommes un média citoyen sur le net, c’est à dire des citoyens qui, non issus des métiers du journalisme et de l'audio-visuel, avons décidé de produire et de diffuser de l'information au local. La Tvnet citoyenne est constitué de deux entités : l'association, ses dirigeants, ses adhérents et l'équipe de rédaction qui est autonome dans sa ligne éditoriale, vis à vis du Bureau et du Conseil d'administration, mais se doit de respecter les statuts de l'association. Nous nous désignons comme des "Web journaliste citoyen" ou "Web reporter citoyen". Depuis 2010, nous avons réalisé plus de 2200 reportages d'actualité et documentaire audio-visuels, plus de 600 articles et plus de 200 photos, une 50 de reportages radio Nous avons une diffusion de plus de 2 millions de vues en 8 ans et sommes consultés par des citoyens dans plus de 30 pays chaque mois. (source Daily Motion) De 2010 à 2014 notre média était une Web Tv De 2014 à 2018 nous somme aussi devenu, un journal en ligne, une web radio, un espace de photo/journalisme En 2016 Nous sommes présent sur Face-Book Nous diffusons nos reportages sur deux plateformes : Daily Motion et You tube le 30 avril 2018 notre média ouvre la 4ème version de son site internet, avec une interface qui met mieux en valeur l'ensemble de nos contenus afin d'en montrer la richesse et la diversité. La Tvnet Citoyenne a été adhérente de Médias Citoyens, elle fait partie depuis 2016 de la Coordination Permanente des Médias libres (CPML) Nous avons contribué, activement, avec d'autres, à ce que l'Etat créer un Fond d'aide aux Médias de Proximité, ce qui fut réalisé en 2015 Depuis 2010 le média fonctionne, majoritairement, sur le bénévolat, ce qui fait de nous, des militants de l'information au local. Nos ressources : Depuis 2010 les ressources de notre association proviennent : -De nos adhérents et donateurs (3000€ et 5000€/ an ) -Des subventions : 2011 : MCC : 5000€ 2012 : Conseil régional 7000€ 2013 : Réserve Conseillère Générale (N.Guilhaudin) : 1500€ 2014 : Réserve Parlementaire : (Béatrice Santais) : 3000€ 2015 : MCC Fond Média de Proximité : 15000€ 2016 : MCC Fond Média de Proximité : 18000€ 2017 : MCC Fond Média de Proximité : 8000€ De la Formation : de 500 à 1000€/an De octobre 2015 à octobre 2017 nous avons pu salarier un journaliste à temps complet( contrat aidé). Compte tenu de la baisse de notre subvention en 2017, nous n'avons plus de salarié à ce jour. L'Education à l'image et au journalisme En 2012 nous avons été invités par la Fédération des Centres Sociaux de Poitou Charente pour une rencontre sur “Débattre : Le Pouvoir d’Agir“. 2012-2014 Nous avons animé des stages de formations avec des jeunes des Centres Sociaux et réalisé avec eux 10 films films /reportages sur le quartier de Chambéry le haut En 2013, nous animions un atelier “Créer une WebTV dans son quartier“lors du Congrès National des Centres Sociaux culturels à Lyon. En 2012 et 2013 nous avons accompagné une classe de 1ère SES du Lycée du Granier dans le cadre d’un projet Coménius, regroupant des élèves de plus de 5 nationalités différentes. "Apprendre à faire une Une" En 2014 Nous animions un comité de rédaction d'élèves dans un établissement. Chaque année nous recevons un ou deux stagiaire collégiens ou lycéens. Nous sommes intervenus aux : -Rencontres nationale du Numérique du 12 et 13 octobre 2016 au Forum des Images à Paris. -Rencontres Régionales du Pôle d’Education aux images 30 novembre au 1er décembre 2016 Scène Nationale de Valence LUX. Les Images et/ou les reportages de la TVNet citoyenne ont été repris depuis 2010 par : -Télé Libre, de John Paul Lepers, (2 reportages ),Le Monde.fr, 18 secondes au journal télévisé de 19h45 de M6 (24/07/2010), I télé, Médiapart, Arrêt sur images, Backchich Europe n°1.fr, Le Parisien.fr, RTL.fr, Street Press, T VSuisse Romande, TV8 Mont blanc. En novembre 2011, l’agence CAPA nous achetait des séquences vidéos pour une série documentaire diffusée sur ARTE. Nos références, dans les images mouvements, l'image d'actualité et documentaire que nous produisons, veulent s'inscrire modestement et comme ligne d'horizon, dans les démarches des Opérateurs des Archives de la planète (A.Khan) des Medvedkine (Ciné Train) Dziga Vertov ( Kinoki-Ciné Yeux) René Vautier (caméra citoyenne), Chris Marker, de Jean Rouch (Cinéma du réel -Anthropologie visuelle), Jean Eustache, Joris Ivens, Van Der Keuken, Gille Deleuze, Godard, ...

Notre approche

Autour de la notion de CITOYEN.NE Nous définissons le statut de citoyen, comme étant la dimension politique de l'individu. Si l'individu peut-être un habitant, un usager, un client, un consommateur, il est aussi et surtout un citoyen. C'est à dire qu'il doit se saisir de son droit de parole, d'expression, à visage découvert et aux yeux et oreilles de tous dans l'espace public afin de faire valoir son questionnement, son opinion, sa critique, son point de vue, sans être inquiété directement ou indirectement pour cet acte là. Cet acte là est l'acte politique par excellence. L'espace public et son corollaire, le citoyen, sont à la fois et avant tout, un espace et une caractéristique qui fondent une posture politique. Il nous semble important que l'individu dans la cité recouvre pleinement ce DROIT, tous les jours au sujet des problèmes qu'il vit dans et sur son territoire (local-national-international) et pas seulement dans l'isoloir d'un bureau de vote. Les caractéristiques de la Tvnet Citoyenne Nous avons pour constituante: -Principale : L'INFORMATION -Secondaire : La COMMUNICATION SOCIALE DE PROXIMITÉ -Structurante : Constituer au fil des jours et des années une ANTHROPOLOGIE VISUELLE (Jean Rouch) de la ville, du territoire. La Tvnet Citoyenne est un média local mais il est aussi un des lieux de "Conjointure" * de notre territoire Où se situe la Tvnet Citoyenne ? -La Tvnet se situe au coeur du POLITIQUE et de la notion de CITOYEN Rendant visible, représentant et participant de la dynamique des paroles agissantes -La Tvnet ne se situe pas dans La POLITIQUE Locale ou nationale : c'est à dire au sens ou elle n’est pas un acteur de la conquête du pouvoir local En 8 ans elle n'a pris aucune position pour aucun candidat, ni liste électorale. -La Tvnet produit une information ALTERNATIVE, aux médias classiques locaux dominants. -La Tvnet citoyenne est LIBRE et INDEPENDANTE Nous nous développons sans publicité commerciale, sans faire des prestations de service pour des acteurs locaux, pratique qui, nous semble, incompatible avec la production d'information libre. La Tvnet Citoyenne, ne vend rien et n’ambitionne pas d’être dans le secteur lucratif. Nous pensons contrairement à un bon sens trompeur, que les pouvoirs publics doivent aider la presse d'opinions et d'information, (qui ne sont pas adossés à des groupes financiers et d'entreprises) sans que cela puisse être perçu comme exerçant une influence quelconque sur notre média, comme nous l'avons démontré en 8 ans d'existence. C'est l'honneur d'une démocratie que d'allouer des ressources financières à la presse comme aux élus de la république. Dans quel secteur nous inscrivons-nous ? Nous mettons en oeuvre, dans notre domaine, le principe d’auto organisation des citoyens, ainsi que l’affirmation de la construction d’une nouvelle norme d’information au local, nous produisons une innovation sociale numérique sur le territoire. Pour toutes ces raisons nous sommes entre autres dans : l’Economie Sociale et Solidaire, le secteur du numérique, ainsi que dans l'Education populaire. La Tvnet Citoyenne tente de répondre aux attentes et aux besoins des habitants, construisant avec eux, une dynamique collaborative pour une représentation de leur réalité et de l'information au local. Nous sommes, à notre niveau les porteurs d’une économie humaine répondant au plus prés des attentes et besoins exprimés d'une façon autonome et indépendante par des habitants en construisant avec des citoyens volontaires une dynamique collaborative et coopérative, afin que notre territoire de vie soit mieux “habitable“ (J.Gracq) *Conjointure est un terme qui a disparu de la langue française. Issu de l’ancien français, utilisé par Chrétien de Troyes dans " Erec et Enide " signifiant l’action de rassembler, d’agencer les divers éléments du récit pour construire un roman. Il était entendu comme une sorte d’art de la composition littéraire. Eugene Vinaver, médiéviste spécialiste de la littérature Arthurienne, indique que le terme a le sens : “de ce qui réunit, rassemble ou organise des éléments divers et même dissemblables et qui les transforme en un tout organisé."

Notre Méthodologie

Les piliers du "Web journalisme citoyen" Originalité et particularité de notre média 1- Nous appuyons notre démarche de légitimité journalistique sur les articles 11 et 15 de la déclaration des droits de l’homme *, ( partie prenante du préambule de la constitution de 1958.) qui stipule comme un DROIT, pour tout citoyen de pouvoir produire et diffuser de l'information, sans nécessairement avoir de carte de presse. De pouvoir questionner et demander des comptes aux représentants des pouvoirs publics. Nous invitons les citoyens, dans une démarche d'autonomisation et d'indépendance, à ce saisir et/ou à se re-saisir de ce DROIT, afin d'activer une capacité d'interpellation et d'action. Nous sommes, pour cela, des militants de l'information libre et indépendante au local. 2-Nous mettons en oeuvre une ligne éditoriale, qui rend compte des visages, des paroles, des expressions, des initiatives, des manifestations des quartiers populaires ou autres, qui sont laissés "orphelins" de visibilité  médiatique par les médias dominants. Nous rétablissons (à notre niveau) ce déséquilibre qui nuit fortement à la démocratie. Nous construisons par ces objets informationnels une représentation de cette réalité. La Tvnet citoyenne est ENGAGÉE au plus près des citoyens : Nous revendiquons un engagement au plus prés des classes populaires et classes moyennes qui en plus de subir une exploitation contemporaine, sont évacué de nos écrans. Nous pensons que sans représentation dans la sphère médiatique, on ne peut se constituer comme force sociale et politique. Nous sommes sensible aux questions sociales. 3-Nous affirmons que ; Journaliste est un métier, qui s’apprend par la formation. Nous l’avons appris en 8 ans, en nous formant sur le “tard“, en réalisant plus de 2200 reportages et 500 articles, qui ont été repris pour certains par les médias nationaux. Nous sommes et revendiquons d’être des autodidactes du journalisme. Pour cela nous développons la notion de « web journaliste citoyen » 4-Nous affirmons que sans moyens financiers, permettant de se consacrer à plein temps, pour certains, dans la complexité de nos réalités territoriales, mettant en place, aussi, une méthodologie journalistique, il ne peut y avoir d’information sérieuse et pérenne. Nous revendiquons la méthodologie journalistique, sur la base de la Charte de Munich de 1971 (Déclaration des devoirs et des droits des journalistes). Partir de la description des indices, des signes, des données, des faits, vérifier les sources, décrire les circonstances et le contexte, réduire l'écart existant entre la réalité et sa représentation, s'imposer le doute et la suspension de son propre jugement (dans une étape de la recherche de la compréhension d'un événement) mettre en oeuvre la confrontation des idées, le questionnement, la critique, la contradiction, la controverse, la mise en perspective, et au final constituer un point de vue, sont les fondements de notre travail et principes qui sont au coeur de notre démarche. Nous sommes loin ici, des simples notions d'objectivité et de neutralité, qui nous semble être des leurres pour penser notre démarche. Nous faisons nôtre cette définition du journalisme que nous détournons et empruntons dans Phèdre de Racine : "N'importe, écoutons tout, et ne négligeons rien Examinons ce bruit, remontons à sa source." Mais comment peut-on être d'une part engagé, d'autre part récuser les notions d'objectivité et de neutralité, sans être partisan et tout en produisant une information crédible ? Reconnaissons que le chemin emprunté s'apparente à une crête qui n'est pas facile à tenir. Mais en affirmant que nous sommes de ce côté de la barrière ( de l' exploitation des classes populaires et moyennes), nous choisissons d'une part clairement de rendre compte et de représenter ces réalités, sans pour autant abdiquer le questionnement de ces témoignages, de ces récits, nous posons simplement le postulat que c’est, cette réalité là, que nous souhaitons principalement mettre en représentation. "La critique est une attitude, un geste qui consiste à se situer du côté des gouvernés et à se dresser contre les formes du gouvernement, bien sûr, cette revendication de liberté ne repose pas sur un refus incantatoire de tout gouvernement. Elle s'appuie sur une volonté plus modeste et plus diffuse. Elle témoigne d'une intuition de ne pas être gouverné pas comme cela, pas pour cela, pas au nom de ces principes-ci, pas en vue de tels objectifs, pas par les moyens de tels ou tels procédés, pas comme ça, pas pour ça, pas pour eux. La critique serait l'art de ne pas être tellement gouvernés" Michel Foucault, Qu'est ce que la critique 1978 Nous sommes par principe du côté des gouvernés et non des gouvernants qui ont, eux, pléthore de communicants et de média assujettis pour service leur cause. D'autre part, cela n'empêche pas que en tant que « Web journaliste citoyen » nous devons opérer impérativement, une distance et une nécessaire suspension (momentanée) de nos opinions afin de mettre en en oeuvre un objet d'information qui soit certes subjectif mais surtout au plus prés d'une rationalité des faits comme nous l’imposent, la diversité et la complexité de nos réalités. 5- Notre ambition est la constitution d'une plateforme d'information départementale (73-74) constituée d'un pôle de journaliste permanents et d'un pôle de citoyens correspondants. Pas de démocratie locale sans une information libre et indépendante. Les Médias Citoyens, sont aussi, la condition d’un développement du territoire, au service des habitants/citoyens, afin que celui-ci soit plus habitable. Parce que les acteurs sociaux et surtout politique au local, ne veulent pas, ou sont rétifs à une telle démarche d'autonomie et et d'indépendance, notre existence et notre développement est un véritable combat. Simplement mais avec une grande force de conviction nous sommes, avec d’autres, porteurs de ces valeurs et les acteurs de première ligne dans ce processus de conquête d'une autre représentation de la réalité, pour que vive effectivement une démocratie locale. *Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789, figurant dans le préambule de la Constitution de 1958. Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

L'équipe de la rédaction